Facilitation graphique et animation vidéo

Lorsque je me suis intéressée d’un peu plus près à la pédagogie Montessori, je n’ai bien sûr pas échappé à cette vidéo « Montessori, c’est fou ! » (bon accrochez-vous, ça fait un peu montagnes russes). Cette capsule audiovisuelle s’appuie sur la facilitation graphique. Je vous en dis un peu plus dans cet article.

La facilitation graphique : mettre en mots et en images ses idées

Dans cette vidéo, l’auteur exprime par le dessin et des mots clés, son point de vue. Il l’argumente de façon dynamique et visuelle. Coïncidence du calendrier, dans le même temps, mon mari a suivi une formation à la facilitation graphique avec Roberta Fauhaber. Il utilise cette technique dans le cadre de ses missions de conseil en innovation collaborative : à travers cette visualisation graphique des problématiques, idées, remarques, etc., il aide un groupe de personnes à partager une vision collective, à faire émerger des idées, à construire des projets…

Image extraite de la vidéo sur l'innovation collaborative - ©Komunote - 2015 - Benoît Pain

Il y a pratiquement autant de style de facilitation graphique que de facilitateur. Si Roberta Fauhaber donne un côté très artistique (c’est mon avis) à ses productions, Tanmay Vora propose un style plus « sobre ». Il existe des dictionnaires visuels, comme Bikablo, pour travailler cet art !

La facilitation graphique et les cartes mentales

Avec les élèves, j’ai commencé, l’an passé, à introduire quelques cartes mentales ou mindmap, en sciences notamment. Certaines, trouvées sur le net, mixaient mots clés et images. Les codes visuels utilisés en facilitation graphique, peuvent à mon avis être utilisés auprès des élèves pour les aider à mémoriser certaines notions, mais aussi pourquoi pas, pour les aider à imaginer collectivement, notamment en production d’écrit : défi de la prochaine période avec des CE2 !

J’en profite pour mentionner l’outil Powtoon, qui permet de réaliser des animations vidéos. Je n’ai personnellement pas encore mis les mains dans le cambouis, mais je vous laisse découvrir ce que cela peut donner avec la vidéo de Komunote, qui allie les possibilités de Powtoon avec la facilitation graphique. C’est un outil qui a tout à fait sa place au sein d’une entreprise pour lancer une campagne d’idées par exemple, et la dynamiser.

À un autre niveau, j’imagine bien de courtes vidéos permettant d’introduire une problématique, de montrer des exemples et de synthétiser des notions pour les élèves…

D’ailleurs, depuis la rédaction initiale de cet article en 2016, l’intérêt des cartes mentales pour l’apprentissage n’est plus à démontrer.

Elsa B

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *